Le Plan Santé Mentale 2005-2008 évoque des mesures pour la formation initiale et l'évolution des métiers par profession.
(Archives)

Pour les psychologues, le ministère propose la création d'un master de psychologie clinique et thérapeutique. Cela va dans le sens de ce qui est répété dans ce plan : évaluer les pratiques, déterminer la bonne pratique pour tel type de patient.

En cohérence avec le projet d'établissement, le ministère souhaite également que soient créés des projets de psychologie clinique qui pourront s'appuyer sur les collèges existants. Le ministère reconnaît donc l'existence de l'organisation des psychologues en collèges. Mais, là aussi, il y est question de diffuser les bonnes pratiques. Qu'en est-il des intentions ministérielles concernant notre autonomie dans le choix de nos outils ou bien encore à propos de l'enseignement de la diversité des approches dans la formation universitaire ?

Lien vers le Plan santé mentale 2005-2008, page 47

▲ Haut de page

Le Plan Psychiatrie Santé Mentale 2011-2015

Psychologue clinicien remboursé sur prescription médicale

Vous n'en rêviez peut-être pas mais le Plan Psychiatrie Santé Mentale 2011-2015 l'a fait.

À la page 24 du Plan Psychiatrie Santé Mentale 2011-2015, vous lirez :
Des expérimentations doivent être encouragées telles que celles intégrant les apports de la psychologie clinique dans les dispositifs de soins en ville remboursables sur prescription médicale.

Quelles modalités pratiques pour ces expérimentations ? Faut-il y voir les prémisses d'une paramédicalisation des psychologues ? Je mettrai d'autres informations en ligne ici lorsque j'en aurai : n'hésitez pas à m'en envoyer si vous en avez pour que je puisse les relayer ici.

▲ Haut de page

Plan autisme 2013-2017

Le plan autisme 2013-2017, dans la constitution d'un réseau de diagnostic "simple" ("niveau II"), cite entre autres la pédopsychiatrie (ainsi que les équipes hospitalières pluridisciplinaires de première ligne, les services de pédiatrie, les CAMSP, les CMPP, les services de PMI, les médecins généralistes, psychiatres et pédiatres libéraux) et ce si possible dès l'âge de 18 mois.
Il est prévu d'identifier au moins une équipe pluridisciplinaire de diagnostic de proximité par département selon les recommandations de bonnes pratiques de la HAS auxquelles se réfère le plan autisme.

Quant à la prise en charge de ces enfants, elle n'échoit pas au sanitaire mais au médico-social : CAMSP et surtout SESSAD, avec également création dans chaque département d'unités d'enseignements en école maternelle, associant enseignants et professionnels médico-sociaux.

Recommandations de bonne pratique

Vous trouverez ci-après les fameuses "RBP" ou recommandations de bonne pratique édictées par la HAS, qui complètent le plan autisme mais qui, soit-dit-en-passant, en recommandant l'utilisation de tel ou tel test ou technique, viennent en opposition avec les dispositions juridiques du décret qui institue notre autonomie professionnelle (cf rubrique sur nos statuts).
Sur la valeur juridique de ces RBP, vous pouvez aussi consulter ces notions juridiques choisies.

Instructions et circulaires

▲ Haut de page

Actualités
(Circulaires, décrets, lois, rapports...)

Suivez ce lien pour retrouver toutes les actualités.

_______

11 mars 2019
Prise en charge des victimes d'actes de terrorisme.

Instruction interministérielle n°6070/SG du 11 mars 2019 relative à la prise en charge des victimes d'actes de terrorisme.

▲ Haut de page

25 février 2019
Stratégie nationale autisme 2018-2022.

Instruction interministérielle n°DGCS/SD3B/DGOS/DGS/CNSA/2019/44 relative à la mise en oeuvre de la stratégie nationale pour l'autisme au sein des troubles du neuro-développement 2018-2022.

▲ Haut de page

février 2019
TASK FORCE REFORME DU FINANCEMENT DU SYSTEME DE SANTE

Rapport Jean-Marc AUBERT, TASK FORCE REFORME DU FINANCEMENT DU SYSTEME DE SANTE ainsi que les fiches qui complètent ce rapport.

▲ Haut de page

Suivez ce lien pour retrouver toutes les actualités.

▲ Haut de page